Bienvenue à vous sur le site internet du lycée Anatole de Monzie


Articles à la Une

Année scolaire 2019/2020

LYCEES ANATOLE DE MONZIE

JOURNAL DE LA SEMAINE


Bordeaux, le 13 Mars 2020

 

LYCEE ANATOLE DE MONZIE 12 cours Gambetta

33430 BAZAS

Téléphone : 05.56.25.00.04

Télécopie : 05.56.25.03.26

Courriel : ce.0330010g@ac-bordeaux.fr

 

 

 Le Proviseur à

Mesdames et Messieurs

Les Parents d'élèves

Objet : Dispositifs d'accompagnement pour assurer une continuité pédagogique pendant la période d'éloignement des élèves de l'établissement.

 

Madame, Monsieur,

 

Lors de son allocution aux français le 12 mars 2020, le Président de la République a annoncé la fermeture des établissements scolaires à partir du lundi 16 Mars 2020, et ce jusqu'à nouvel ordre, dans le contexte de l'épidémie COVID 19. Les élèves vont poursuivre leurs apprentissages à domicile, avec l'aide et le soutien de leurs professeurs, et en s'appuyant sur les outils nationaux, ainsi que ceux délivrés dans notre académie.

La mesure d'éloignement vise à limiter la diffusion de la maladie causée par le Coronavirus. Cette mesure de fermeture ne constitue évidemment pas le début d'une nouvelle période de vacances scolaires.

 

Votre enfant va en effet bénéficier pendant la période d'éloignement de l'établissement d'une continuité pédagogique. Cette continuité permet de préserver un lien pédagogique entre les professeurs et les élèves, d'entretenir les connaissances déjà acquises et d'en faire acquérir de nouvelles, en gardant les objectifs d'une année scolaire ordinaire.

Pour votre enfant, l'équipe pédagogique de l'établissement a décidé que la continuité pédagogique sera mise en place à compter du mardi 17 mars 2020 de la manière suivante :

 

- dépôt de cours, de travail par l'intermédiaire de l'ENT « Lycée connecté » ; les identifiants vous sont joints au présent courrier

 

- échanges pédagogiques habituels via l'ENT « La vie scolaire.fr »

 

Les cours et travaux demandés seront donnés aux élèves suivant leur emploi du temps hebdomadaire de leur classe, ceci afin de garantir la préservation des repères, l'harmonisation de la charge de travail demandée et la garantie que chaque lycéen travaille régulièrement.

 

Pour les élèves ne disposant pas d'un accès à Internet vous voudrez bien vous manifester auprès du service « Vie scolaire » du lycée. Des documents, activités ou travaux à réaliser, seront alors préparés par les professeurs afin que vous puissiez venir les récupérer.

 

Pour toutes questions, vous pouvez contacter le lycée au 05.56.25.00.04 ou sur ce.0330010g@ac­-bordeaux.fr

 

Vous pouvez compter sur la mobilisation et l'engagement de tous, et particulièrement de l'équipe pédagogique de l'établissement pour maintenir durant cette période transitoire une continuité pédagogique de qualité, au service des progrès de tous les élèves.


Comment accéder à mon Lycée Connecté ?

Pour se connecter à Lycée Connecté, vous devez saisir vos identifiants Téléservices fourni par la direction de l’Etablissement avec le précédent courrier

Vous pouvez y accéder en passant par le site : https://lyceeconnecte.fr ou sur le bandeau en haut de cette page.

 

Cliquez alors sur "Se connecter", sur « Elèves Parents » puis sur "Académie Bordeaux". 

 

Découvrir l'interface

Après avoir saisi votre identifiant et votre mot de passe, vous accédez à la page d'accueil du site. L'interface de Lycée connecté a été pensée pour être la plus intuitive possible. En haut de l'écran se trouve une barre d'outils qui vous permet de naviguer entre vos applis, votre messagerie, l'assistance, votre profil, et un moteur de recherche.

 

La page d'accueil intègre également un fil de nouveautés qui diffuse les actualités des différentes communautés auxquelles vous appartenez (établissement, classe, groupes de travail).

 

 

Un lien sur la page d’accueil vers des tutos vidéo est disponible à l'adresse  https://peertube.lyceeconnecte.fr/. De plus, vous pouvez trouver ici une aide sur les différentes applis : https://opendigitaleducation.gitbook.io/manuel-utilisation-des-applications-2d/

 


Une semaine d’orientation au lycée

Article paru dans Sud-Ouest du 14/12/2019

Attentifs aux explications, les lycéens d’Anatole-de-Monzie préparent leur avenir.PHOTO G. M.

Afin d’impulser une dynamique dans l’élaboration du projet d’avenir de chaque lycéen, José Gonzalez, proviseur, et Cédric Aviragnet, proviseur adjoint du lycée Anatole-de-Monzie de Bazas ont organisé, du lundi 16 au vendredi 20 décembre, une semaine consacrée à l’orientation.

Ainsi, les lycéens ont pu rencontrer des acteurs de l’enseignement supérieur, échanger avec des acteurs du monde économique, social et professionnel.

 

Des filières peu connues

Au programme, ce furent la présentation de nombreuses possibilités de poursuivre des études: classes préparatoires scientifiques, littéraires, économiques et commerciales du lycée Montaigne de Bordeaux, prépas économiques et commerciales au lycée Brémontier de Bordeaux, sections de techniciens supérieurs dans les domaines de la chimie et de la biologie au lycée Saint Louis de Bordeaux, en technico-commercial au lycée Val de Garonne, en management des unités commerciales, négociation et relation client, services informatique aux organisations, comptabilité et gestion et diplôme de comptabilité et de gestion au lycée Gustave Eiffel de Bordeaux.

 

Les anciens témoignent

Les lycéens ont pu assister à des présentations de l’Institut de formation des aides-soignants à La Réole, de la filière Paces (première année commune aux études de santé) à l’Université de Bordeaux, de l’Institut de formation en soins infirmiers de Marmande, et du DUT gestion administrative et commerciale d’Agen, présentations de différents métiers, police nationale, armées par le Cirfa de Bordeaux.

Pour clôturer cette semaine, à l’initiative d’Anne Marie Labrouche, adjoint technique de laboratoire, le lycée a accueilli une vingtaine d’anciens élèves, devenus maintenant professionnels.

Ce fut l’occasion pour les lycéens de découvrir le parcours et les professions de jeunes anciens qui sont maintenant dans la vie active, dosimétriste, médecin généraliste, consultant spécialisé, ingénieur, médiateur culturel, pompier professionnel, journaliste reporter, architecte, technicien préparateur méthodes structures aéronautiques, kinésithérapeute, informaticien.

 

La prochaine étape sera maintenant, pour ces lycéens, la constitution du dossier ParcourSup.

 

Géraud Melliès

 

 

 

 


Les lycéens de BAZAS, lauréats du deuxième prix du concours d’éloquence Lomblois.

     Lundi 16 décembre, dans les locaux de la faculté de Droit de l’Université de Bordeaux, a eu lieu la rencontre académique de la première édition lycéenne du concours d’éloquence Lomblois. Ce concours, jusque-là réservé aux étudiants de droit, a vu s’affronter neufs lycées. Les concurrents devaient préparer deux discours répondant, l’un positivement, l’un négativement, à la question : « La liberté de la Presse doit-elle être absolue ? ».

 

     Adèle F, Antoine S et Théo V, trois élèves en classe de première au lycée Anatole de Monzie de BAZAS, ont obtenu le deuxième prix du concours après les élèves du lycée de Blanquefort. Le tirage au sort leur a imposé de passer les premiers et de défendre la thèse du « oui ». Les élèves ont prononcé le texte, préparé collectivement en classe, aidés de leurs professeurs d’Histoiregéographie et de Français. Le jury a salué la richesse de leur discours, la cohésion d’équipe et leur éloquence.

 

N. Reliquet                                                  J-C Clin


Première mobilité en Allemagne pour le projet ERASMUS +

La classe de 2nde européenne s’est investie dans un projet Erasmus+ à l’initiative de Mme Dernoncourt, professeur d’anglais. Le lycée LEBK de Paderborn a accueilli pour la première fois ses partenaires polonais, espagnols et français. Une trentaine d'élèves venus de toute l’Europe a pu découvrir cette charmante ville du nord de l’Allemagne ainsi que les mœurs des familles d’accueil. Un programme varié et riche nous a été proposé. A chaque fois, nos élèves se mêlaient aux autres et parlaient anglais. Activités culturelles, pédagogiques et sportives rythmaient leurs journées.Réception à la mairie, présentations orales de travaux de groupes, excursions à la mine Zollverein à Essen et à l'usine VW à Baunatal ont marqué cette semaine, tout comme la soirée internationale.

Le projet financé par l'UE et intitulé "Europe'sEyes - Inspiration, Innovation, Integration" (Les yeux de l'Europe - Inspiration, Innovation, Intégration) relève d’une étroite collaboration entre tous les acteurs. Son objectif est riche : il s’agit pour nos élèves d’apprendre à connaître différentes cultures avec leurs idées, coutumes et traditions et de les utiliser comme source d'inspirations pour leur propre monde. En outre, le projet montre les forces de l'Europe : il s’agit de reconnaître la diversité comme un enrichissement tout en percevant nos valeurs européennes communes.Les résultats des travaux du projet seront publiés sur le site Web du projet. https://inakioa.wixsite.com/europeseyes

Tout le monde a visiblement apprécié et de nouvelles amitiés se sont nouées.

Les notes d'agenda des élèves participant en témoignent. Ainsi, un élève espagnol a écrit : C'est le pire jour pour un article de journal intime, parce que c'est notre dernier jour et nous devons dire au revoir à nos camarades aujourd'hui, nous sommes tellement tristes et mélancoliques". Une petite consolation : en mars de l'année prochaine, l’échange se poursuivra à Bilbao, en Espagne, et en ce sens : ¡Hastaluego !


Un concours pour entrepreneurs en herbe

 
Publié dans Sud-Ouest le 
Un concours pour entrepreneurs en herbe
Fiers de leur balle destressante, avec leur marraine Catherine Despres. 
PHOTO G. M.

Deux groupes d’élèves de première sciences et techniques de management et gestion du lycée Anatole-de-Monzie, se préparent à concourir pour le 12e salon régional des mini-entreprises EPA, le 7 mai. Ils sont dirigés par deux de leurs professeurs, avec l’appui d’une marraine qui apporte son expérience à ces mini-entrepreneurs.

La règle du jeu est simple : les jeunes créent une entreprise qui fonctionne comme une société anonyme ou une société coopérative, sous le couvert de l’association Entreprendre pour apprendre.

 

Devenir responsable

 

Les mini-entrepreneurs ont chacun un rôle et des responsabilités dans leur entreprise. Ils conçoivent, produisent, commercialisent un produit ou un service. Ils assument aussi la gestion administrative et financière. La mini-entreprise-EPA permet aux élèves de découvrir l’organisation d’une entreprise, de s’initier à la gestion de projet, d’apprendre à travailler en équipe et à prendre la parole en public, de prendre des décisions et des responsabilités, de stimuler et valoriser leurs qualités.

 

Au lycée Anatole-de-Monzie, deux projets sont en cours. Le premier, présenté par Hugo Colin, responsable du marketing, concerne la mise au point, la fabrication et la commercialisation d’un piège à guêpes et frelons.

 

Son but est avant tout la protection des abeilles, leurs premières victimes. Le prototype est prêt et la recherche de partenaires, notamment financier, est lancée. Site Internet, flyers, réseaux sociaux, tous les moyens de commercialisation sont à l’étude.

 

Sonia Chambon aura la tâche de présenter le deuxième projet, le jour du concours. Fabriquer et commercialiser des balles destressantes, est le but que s’est fixé la petite équipe. Déjà, la couleur du produit, le rouge, a été validée. Les deux mini-entreprises ont un organigramme comparable, avec direction, production, commercialisation, marketing, finances, administration et ressources humaines. Ce sera la deuxième participation du lycée.

 


Voyage d'intégration des 1STMG à Bilbao


Les troubles DYS

Depuis plus de 50 ans, l’APAJH est attentive aux difficultés de tous et plus particulièrement, de par ses origines, de celles des enfants à l’école.

Les troubles des apprentissages en font partie.

A partir de la loi du 11 février 2005, par les accompagnements nécessaires et pertinents, par une formation adaptée des enseignants, l’APAJH milite pour rétablir l’égalité des chances.

Utopistes et réalistes, nous avons voulu ce livret qui donne des éléments de compréhension et les formes par lesquelles le jeune en difficulté sera pris en compte et non rejeté.

Avec ce document, nous poursuivons notre ambition permanente d’accessibilité universelle